19
avril 2016

Épisode fait peau neuve

Paysage

Le grand ménage de printemps a sonné à la porte d’Épisode. En effet, nous sommes très heureux de vous présenter notre nouvelle identité visuelle. Changer de peau, c’est abandonner d’anciens attributs et en adopter de nouveaux plus adaptés à la réalité du moment afin de réaffirmer qui nous sommes. Au-delà du rajeunissement de notre image, nous avons souhaité refléter l’état d’esprit de notre entreprise porté par l’art d’aller à l’essentiel avec efficacité. Notre nouveau logo, d’une simplicité métaphorique qui nous a tout de suite séduits, témoigne du fait que derrière une collecte de fonds, représentée par un sou qui rentre dans une tirelire, se cache un lever de soleil, une lumière qui pointe à l’horizon. Ce dévoilement symbolise aussi un cycle entre la nuit et le jour. Notre profession et notre vocation sont d’accompagner nos clients le temps d’un épisode dans leur ascension vers la réussite et de les préparer à franchir le versant éclairé de la montagne!

Pour accompagner notre mue printanière, nous avons décidé de reprendre la plume avec la création de notre tout nouveau blogue P4- prononcer P exposant 4, qui mettra chaque premier jeudi du mois à contribution l’un des membres de notre équipe ou un contributeur invité pour vous parler de collecte de fonds. Que vous soyez philanthrope, philanthrophile, membre de la relève ou expert en philanthropie, vous y trouverez des astuces, des conseils et des contenus exclusifs pour vous permettre de vous situer dans vos pratiques de collecte de fonds, de connaître votre marge de progression ou encore de combler vos besoins pratico-pratiques.

Décliné en trois rubriques qui seront alimentées en alternance, ce blogue aura pour mission d’éveiller des Paroles, dresser des Portraits et brosser des Paysages Philanthropiques au Québec, dont les lecteurs pourront prendre connaissance en 4 minutes maximum. La rubrique Paroles sera une tribune offerte à un professionnel ou un chercheur expert de l’industrie, ou tenue par l’un de nos conseillers sur un sujet de son choix. Elle prendra la forme d’un billet d’opinion proposant une analyse de fond autour du thème donné. La rubrique Portraits pourra porter sur la présentation des coulisses ou du bilan d’une campagne majeure de financement que nous avons réalisée, ou encore sur l’examen approfondi d’une politique de dons et commandites sous la forme d’une entrevue-vérité exclusive avec ceux qui la font au sein des fondations privées et des grandes, petites et moyennes entreprises. Ultimement, la rubrique Paysages s’attachera à étirer notre vision du milieu de la collecte de fonds. Elle commentera l’actualité et les grandes tendances du secteur avec un esprit critique aiguisé au fil des années par nos observations sur le terrain et notre expertise acquise depuis près de 25 ans dans tous les domaines d’intervention. En résumé, nous espérons que « P4 » sera une formule gagnante pour tous ceux qui souhaitent saisir les freins, les contradictions, les opportunités et les enjeux d’un environnement philanthropique en perpétuel mouvement, rien de moins !

Notre ligne éditoriale s’inscrit dans le cadre d’une vision du partage de l’information et de l’amélioration continue nécessaires au développement d’une bonne culture philanthropique au Québec. Le secteur de la collecte de fonds est de plus en plus complexe et pluriel, juste retour de sa professionnalisation croissante et de sa perméabilité avec d’autres secteurs. La diversité des comportements générationnels est également à prendre en compte. La diversification des sources de financement est indispensable à l’assurance d’une pérennité. En effet, l’État transforme peu à peu son rôle de fournisseur en facilitateur dans la mesure où il demeure un levier important pour attirer des contributions financières complémentaires provenant des entreprises, des fondations ou des individus. Certaines sources sont encore sous-estimées. Dans le même temps, certains organismes n’ont pas les marges de manœuvre nécessaires pour tenter des approches risquées. Plus que jamais, les organisations doivent s’adapter pour se faire une bonne place dans un écosystème où l’improvisation n’a plus sa place et les rôles deviennent toujours plus exigeants. Pour ce faire, il est essentiel de se doter d’une vision stratégique et de critères d’évaluation à long terme. C’est ce que nous tenterons de montrer au cours de ce rendez-vous mensuel sur le web où nous vous attendons nombreux pour échanger sur nos réseaux sociaux.

Bonne lecture !

©2018

Épisode

. Tous droits réservés. Conception web : Voyou — Performance créative